{A lire de toute urgence} Le Fer au coeur de Johan Heliot

P1040352

Auteur : Johan Heliot

Titre : Le Fer au Coeur

Editeur : Gulfstream éditeur

 

Résumé :

Maïan est une jeune fille qui rêve de voir les femmes libres de leurs choix et de leurs vies, mais pour n’avoir pas baissé les yeux devant un cortège religieux, elle est violée, battue et envoyé dans la Ville-Basse de Pérennia : sous-sol où sont cloitrés les pires repris de justice depuis la création de la ville.

De son côté, Leonardo, étudiant trop curieux, perd une main et décide de son plein gré de s’enfoncer à son tour au cœur des souterrains, dégouté par la vie du dehors…

Ils apprendront à vivre avec leurs blessures et à lutter pour leur survie et leur liberté, aux confins de la cité, là où tout espoir est annihilé…

 

Avis :

+ + J’ai beaucoup apprécié cette histoire steampunk à souhait ! Les difficultés des héros sont poussées au-delà de toutes limites, ils sont complètement brisés, et les voir lutter encore est une belle aventure.

+ + L’univers est très riche, et l’histoire explore de nombreux sujets encore et toujours d’actualité, malheureusement, comme la misogynie, la pauvreté, les exclusions sociales, les abus de pouvoir, l’obscurantisme et j’en passe… Ils sont traités de façons crues et sans détours, d’une façon qui marque au plus profond le lecteur… J’en ressors vraiment bouleversée…

+ + J’adore vraiment la Ville-basse, son univers enfermé et steampunk, avec les machines à vapeur et compagnie… Franchement bien développée, l’ambiance nous met très vite en condition pour apprécier l’histoire à sa juste valeur.

+ – Le sujet du viol est, si vous me connaissez, quelque chose que j’ai en horreur, je hais l’humanité rien que pour cette propension à vouloir à tout prix briser les autres (et surtout les femmes) jusque dans leur intimité… Je trouve révoltant que des personnes soient capables de telles actes et qu’elles ne soient pas plus punies que ça… Et j’ai en général beaucoup de mal avec ça dans les romans (je lis principalement pour m’évader et le thème du viol ne me laisse aucune échappatoire…), néanmoins, un détail dans ce roman m’a touché : le fait qu’il n’y ait pas que les femmes qui se fassent violer… Je pense que c’est quelque chose qui est beaucoup trop oublié… les hommes aussi se font violer…

 

 

Ceux qui ont aimé aimeront (et inversement) : Airman (EOin Colfer), Le Secret de l’Inventeur ( Andrea Cremer)

 

Note : 19/20

P1040350

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s